Genèse

Pendant l’été 2012, Mélanie Buatois crée sa collection « d’autres artisans ». Pour la développer, elle contacte non pas des artisans d’arts, mais plutôt des « ouvriers qualifiés » (plombier, carreleur, couvreur, coiffeur…), et leur propose une collaboration. L’idée était de sublimer leur savoir-faire en le déplaçant dans un autre domaine.

Mais ces produits sont quasiment uniques, pas simples à reproduire, ni à vendre.

Mélanie réfléchit alors à un autre modèle, qui respecterait la même logique, mais permettrait d’aboutir à quelque chose de fonctionnel.

Elle imagine alors créer une entreprise inspirée des maisons d’édition, mais pour les objets. C’est ainsi que commence l’histoire de Ch’ni.

 

retouche-portrait-web-1000px